Un bel été rochelais

Classé dans : Atlantique Nord, Golfe de Gascogne | 3

Ce fut un bel été rochelais. Quasiment 3 mois d’anticyclone : petit temps le matin, puis rotation au NW et au N avec un bon thermique l’après-midi avant le NE de la nuit, parfois fort en soirée (jusqu’à 25 nds), comme dans les livres! Navigation à la journée en week-end, avec famille et copains, « à la rochelaise », Christine ayant repris le boulot en semaine.

Notre horizon se limite aux iles de Ré et d’Oléron. Bernard nous fait ainsi découvrir le délicieux mouillage en face de la plage des Saumonards, sur l’ile d’Oléron, bordée d’une forêt de pins, juste en face de Fort Boyard. Nous devenons accros aux mouillages au milieu de nulle part, notamment le long de la côte exposée de l’ile de Ré ou au milieu du pertuis breton.

 

mosaique-lr

Aurons-nous convaincu les bretons pur jus des attraits du multicoque? En tous cas, le confort et les performances de Spica ne les ont pas laissés indifférents…

C’est aussi l’occasion de traiter quelques menus problèmes, en profitant de la richesse des accastilleurs rochelais, d’acheter les derniers jouets, BBQ (quelle aventure) et vélos pliants.

Tout ça méritait bien de conclure par un week-end à rallonge à l’ile d’Yeu avec Pascale et Jean, histoire de vérifier que toutes les modifications étaient OK avant le grand départ (et surtout de se faire le plaisir d’une belle nav!). Partis des Minimes à 8:30, amarrés à Port-Joinville à 16:30, c’est vrai qu’avec Spica, la carte rétrécit un peu.

 

img_6639

 

img_6635

img_6641

 

 

Fin septembre est déjà là. C’est le moment de sortir Spica de l’eau pour son premier carénage, une aventure dont nous nous souviendrons grâce aux fantaisies du port des Minimes. Nous jouons ensuite les déménageurs pour préparer l’exposition du bateau au Grand Pavois. Nous sommes bluffés par l’efficacité, la rigueur et l’esprit de service de l’organisation du Grand Pavois, un grand bravo à Daniel Henry et ses équipes, peut-être un jour le port des Minimes s’en inspirera-t-il.

Matthieu et Morgane, d’Outremer, vont veiller sur Spica pendant le salon, et réguler le flot impressionnant des visiteurs.

img_6789

Nous craignions beaucoup de devoir repartir traverser le Golfe, en octobre, dans de mauvaises conditions. Mais il est dit qu’un temps atypique nous accompagne depuis la mise à l’eau du bateau : depuis plusieurs jours, il était évident que la situation météo resterait très favorable, en bordure d’une grosse cellule anticyclonique bien stable, maintenant vent portant et mer plate pour plusieurs jours. Dans ces conditions, il ne faut pas hésiter, le temps de recharger le bateau dès la fermeture du salon, d’aller chercher nos affaires à la maison, de faire les pleins, et nous quittons rapidement la Rochelle le 6 octobre au soir, dans une belle lumière dorée, à faire la route de juin dans l’autre sens, cap sur les Canaries. Rendez-vous près des volcans de Lanzarote au prochain article!

dsc04759 dsc04770
img_6803 img_6805

 

3 Responses

  1. cécile

    Et c’est parti pour de superbes aventures autour du globe !

    RDV sur mon petit bout de caillou dans « quelques » temps…

    Bon voyage Spica.

  2. Daniel et Marie France

    De bons souvenirs dans la baie rochelaise sur Spica , bon vent et à bientôt ,on vous suit . Daniel et Marie France

  3. jean L

    Toutes les photos sont magnifiques et les souvenirs plus beaux encore …….

    Le temps passe si vite et je les revois avec émotion ces photos ; super bateau et super temps !!!!

Laissez un commentaire